Eau potable : Marchandise ou Bien collectif

23/11/2016 20:45

C'est un débat très intéressant, qu'il faut avoir.
L'eau n'est en effet pas une marchandise, c'est une ressource naturelle qui circule dans les écosystèmes: on ne "consomme" pas l'eau, puisque elle repart aussitôt après l'avoir excrété dans les Station d'épuration ou dans les nappes quand on s'en sert pour arroser son jardin. 
Dans les pays où l'eau est rare, de nombreux systèmes de récupération ou de recyclages des eaux grises ont été mis en place, ainsi, pour la même quantité "payée", il y a de multiples usages. 
Donc, au-delà de la forme même de la distribution de l'eau, il y a tout autant celle de son utilisation et de son recyclage.
Quand on paye la facture d'eau, on ne paye donc pas l'eau, mais tous les services qui vont avec (captage, traitements, adduction) puis les services d'assainissement et de protection des écosystèmes comme MAERA et la conduite en mer. L'eau n'est donc en aucun cas une marchandise.

Bien entendu, il y a de multiples façons de gérer ces services, et la vraie question qui est posée est celle de la forme la plus efficace et la plus juste pour rendre les services de l'eau. Doit-on par exemple établir une tarification sociale de l'eau, par ex. une quantité gratuite minimale pour tous? Ou bien laisser les plus riches (comme en Californie) utiliser des quantités énormes qui retournent immédiatement à la mer?

Voilà les vraies questions, qui vont dans le sens de Saint Exupéry, et des aborigènes australiens, qui, en matière d'économie d'eau, en connaissent un rayon.

ROBERT